Bonjour tout le monde

 

On est jeudi matin 8 juin 2017.  8 juin qui depuis des années est un peu triste pour moi car c'est à cette date que ma mère est partie pour son grand voyage. Elle me manque toujours autant. Comme j'aurais aimé partager avec elle ce matin ma grande aventure de #Jefaismaroute.

 

Oh oui, comme aventure ça en a été toute une! Elle a commencé le 31 mai 2016 alors que je décidais de faire cette grande marche afin de faire connaître les maisons d'hébergement. Je n'avais alors aucune idée de la proportion que prendrait mon projet. J'en ai parlé à Julie Baulieu, directrice de la Maison Hélène-Lacroix et tout de suite nous avons formé une équipe. Les intervenantes de la maison et Julie ont travaillé tellement fort sur ce projet. Je l'ai souvent dit mais je le répète: MERCI.

Je me suis BEAUCOUP entraînée pour m'assurer d'être au maximum de ma forme pour le grand départ, un an plus tard. Sous la pluie, sous le soleil de grande chaleur, dans le vent frisquet de l'automne, dans la neige et même dans les tempêtes je me suis donnée à la préparation de #Jefaismaroute avec tout mon coeur, mon âme, mon corps, MAIS...tout cet entrainement ne me préparait en rien à ce que j'allais vivre sur la route du 31 mai au 4 juin 2017!!!

Bien sûr j'étais vraiment en forme. Bien sûr je savais que je marcherais sur la route 138. Bien sûr je savais aussi que je devrais faire en moyenne 25 kilomètres par jour pendant 5 jours de suite. Bien sûr je savais....PAS!

- Jour un (St-Tite des Caps - Château Richer), il pleut. Après 4 kilomètres de marche, je "flotte" dans mes souliers. Je suis sous mon imper rouge qui claque au vent. La chaussée est glissante. Le bord de route est restreint. Les "vans" vont très vite et passent très proches même si je vois qu'elles se tassent un peu. Le sable entre dans mes chaussures MAIS... Ça sent tellement bon. Le vent dans les arbres est comme une mélodie à mes oreilles. Je sais qu'il y a de la vie dans les bois, je l'entend. Je suis seule en pleine nature et c'est GRANDIOSE et MAGNIFIQUE!

- Jour deux (Château Richer - Beauport), il pleut. Des ampoules sont déjà en train de se former. Je suis encore sous mon imper rouge. Je longe le Chemin Royale avec ses arbres qui forment un dôme au-dessus de moi et c'est MAGNIFIQUE!  Je vois que l'orage approche, ma phobbie! Vous n'avez pas idée à quel point j'ai peur des orages.  Quelques pas et je suis en plein dedans, j'ai peur MAIS... Je marche et je réussi à traverser ce monstre gris et noir. Victoire!   Merci la vie, tu savais ce que tu faisais en m'envoyant cet obstacle et maintenant je sais que je peux traverser la pire des orages! 

- Jour trois (Beauport - St-Augustin), je me réveille avec le soleil! Youppie!!  Le temps est frais mais je suis au sec. Je traverse Québec avec tous ses travaux et ses détours. Ah oui, je remets mon imper que j'appelle maintenant mon "cône orange" car Dame Nature me fait prendre une autre douche MAIS... Je vois la ville avec un regard nouveau. Je regarde les gens et je souris car je vis quelque chose de plus grand que moi. Je ressens une force intérieure que je ne me connaissais pas encore. J'apprend à me connaître davantage! TOUT ARRIVE POUR QUELQUE CHOSE!!

- Jour quatre (St-Augustin - Donnacona), le temps est gris. Mes pieds ne sont pas très bien. Toute cette pluie reçue n'aide en rien la guérison des ampoules qui se sont multipliées. Je "plasterises" tout ça comme il le faut et je me prépare pour mon parcours d'aujourd'hui. Dès le début de ma marche, je me couvre de mon "cône orange" car...eh oui...il pleut! J'ai une douleur au genou gauche qui me ralentie un peu MAIS... Le fleuve me tient compagnie et m'offre des images tout à fait EXCEPTIONNELLES! Je prend même le temps de m'arrêter, de respirer à fond, de pleurer et de dire: MERCI LA VIE pour ce cadeau!

Jour cinq ( Donnacona - Portneuf) il fait MAGNIFIQUEMENT BEAU! C'est la grande finale de mon beau parcours de 125 kilomètres. En fait 117 kilomètres car au jour 4, de mon gîte jusqu'à la route 138, on m'a reconduite en voiture ce qui fait que j'ai "sauvé" 8 kilomètres de marche.  (Ces 8 kilomètres je vais les faire cette semaine car je m'étais engagée à faire 125 kilomètres et je vais faire 125 kilomètres!!) Je suis très fatiguée et en douleur mais tellement énergique en-dedans car je sais que dans quelques heures je vais avoir réussi quelque chose de tellement beau et grand. À dix kilomètres de l'arrivée deux femmes extraordinaires se sont jointes à moi. Johanne et Manon vous êtes hot!! À trois kilomètres de l'arrivée c'est une quarantaines de personnes qui se sont jointes à  moi pour la grande finale de mon parcours. C'est WOW!!  Mon équipe de #Jefaismaroute MERCI pour l'organisation de tout cela!! Les derniers pas, c'est main dans la main avec mon père que je les fais. WOW!!! J'ai RÉUSSI! J'AI RÉUSSI!

Être seule sur la route a été une des plus belles expériences de ma vie. Tout ce temps à marcher, à regarder ce qui m'entoure, à sentir les odeurs, à entendre tous ces oiseaux qui me saluaient et tous ces bruits dans les bois et même en ville, à réféchir sur ce qui se passe dans le ici-maintenant. Je ne me souviens pas combien de fois j'ai pu dire MERCI LA VIE durant cette aventure.

Il est certain que je continue. JE FAIS MA ROUTE...encore PLUS veut dire que j'ai déjà en tête des idées pour un nouveau projet. Faire connaître les Maisons d'hébergement pour femmes victimes de violence conjugale c'est bien. Je désire maintenant aller rencontrer ces femmes courageuses qui ont pris la décision de se choisir. Je désire répondre à leurs questions que je sais nombreuses. Je veux pouvoir aider davantage car je sais très bien ce qu'elles vivent et ressentent. Je vous reviendrais dans quelques temps pour vous faire part de la suite.

JE FAIS MA ROUTE...encore PLUS c'est le début de ma nouvelle aventure!

"Quand on VEUT, on PEUT! Quand on y CROIT, on y ARRIVE!"

J'aime ma vie! Merci la vie!

Je vous souhaite une MAGNIFIQUE journée!

Je suis là!

Céline :))